Présentation

Recherche

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 14:17

COMMUNIQUE de Monsieur Bernard DECHAUME,

Adjoint au Maire chargé du Budget, des Finances et de la Communication

Président du Groupe Majoritaire Autun Evolue

 

Lors de la campagne électorale, notre équipe s'était engagée, en cas de victoire, à ne pas réélire au cours du premier conseil municipal l'ancien Maire-Délégué de Saint Pantaléon, créateur de tensions sur l'agglomération, quels que soient les Maires d'Autun en place depuis 23 ans.

 

Lors du conseil municipal d'installation, Madame Dominique BOUCHARD s'est portée candidate et a été élue Maire-Délégué par 27 voix sur 33, dont celles de notre équipe.

 

Curieusement, les élus de Saint Pantaléon ont quitté la salle immédiatement après et n'ont pas participé à l'élection des délégués communautaires au cours de laquelle, par le jeu de la proportionnelle que notre équipe avait choisi, ils auraient pu obtenir quatre sièges s'ils avaient été présents et candidats.

 

Concernant les nominations à des fonctions dans différents conseils d'administration et conseils d'écoles, ils ont obtenu l'ensemble des sièges qu'ils souhaitaient.

 

Mais, visiblement, ils n'ont pas encore compris que, du fait de la montée en puissance de l'intercommunalité, nos communes, Saint Pantaléon, Autun et toutes celles de la CCA évoluaient. Nous avons transféré des compétences à la Communauté de Communes, nous avons donc moins de postes d'Adjoints et des indemnités communales qui stagnent voire baissent pour certains élus, notamment le Maire d'Autun et le Maire-Délégué de Saint Pantaléon.

 

De la même manière, la disparition programmée des Centres Communaux d'Action Sociale au profit du Centre Intercommunal d'Action Sociale, qui reprendra l'ensemble des missions et des personnels sur notre territoire, fait partie de cette montée en puissance de l'intercommunalité. Les moyens dégagés permettront de mener à bien le volet social de la rénovation de l'habitat collectif de Saint Pantaléon sur cinq ans.

 

Quant à une éventuelle demande de défusion qui ne nous surprendrait pas – car notre équipe a toujours pensé que l'ancien Maire-Délégué avait gardé en permanence cette idée en tête, d'où les tensions perpétuelles -, la dernière tentative, qui date d'il y a 19 ans, n'a jamais abouti et toutes les Lois et dispositions d'Etat depuis 1992 visent à rapprocher les communes, à les regrouper et à renforcer l'intercommunalité plutôt qu'a les diviser et les séparer.

 

Ainsi va le sens de l'histoire : vers des organisations plus intégrées, plus efficaces et qui tiennent compte des réalités et des enjeux de nos territoires.

Partager cet article

Repost 0
Published by B. DECHAUME - dans municipales
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens