Présentation

Recherche

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 18:44

GARDE DE PHARMACIES LE WEEK-END : REVOIR TRES VITE L’ORGANISATION.

 

 

Contrairement aux dires de quelques pharmaciens, la question de l’organisation territoriale des gardes de pharmacies le week-end sur l’Autunois-Morvan n’est pas une querelle entre urbain et rural.

 

Car les premières victimes de la situation sont les ruraux. Lorsqu’un habitant d’Anost a besoin de la pharmacie de garde un week-end où celle-ci est à Epinac, ou vice-versa, ce sont 90 km aller-retour qu’il devra faire.

 

Les habitants d’Autun sont statistiquement les moins désavantagés, mais toute la population y perd en service, en proximité, et en sécurité. De plus, les quelques économies réalisées se sont en fait reportées vers le secteur hospitalier : le service des Urgences de l’Hôpital connaît une surcharge d’activité inhabituelle et pénalisante.

 

Lorsqu’une réforme est un échec sur toute la ligne, il est conseillé de revoir rapidement la copie.

 

Rappelons que les pharmaciens, dont les grandes qualités professionnelles ne sont pas mises en cause, doivent être au service de la population et non pas de leurs propres intérêts, quels qu’ils soient.

 

 

 

AUTUN, le 24 janvier 2011

 

 

Rémy REBEYROTTE

Maire d'Autun

Président de la Communauté de Communes

de l'Autunois

Vice-Président du Conseil Général

de Saône-et-Loire

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens