Présentation

Recherche

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 17:35

Mesdames, Messieurs,

 

Autun fut, il y a bien des années, une des premières villes à organiser un lancement de ses saisons culturelles. C’est aujourd’hui un événement plus courant puisque toutes les villes de culture en Bourgogne, grandes villes ou villes moyennes, ont leur événement de lancement.

 

Cela dit, originalité autunoise, ce lancement est couplé à un premier spectacle et est soutenu par des partenaires privés et publics que je tiens ici à saluer. Il n’y a pas chez nous de mise en bouche sans goûter au repas. Vous êtes donc ce soir invités tout à la fois à une présentation et à un premier événement important de cette saison 2009-2010.

 

Ce moment est donc traditionnel. Pourtant, il est différent à chaque fois, différent parce que le bilan que nous pouvons faire de la saison précédente n’est pas toujours au rendez-vous de nos espérances. En l’occurrence, cette année, ça n’est pas le cas : le bilan de la saison 2008-2009 est très largement positif (plus de 8.900 spectateurs) et qui n’a pas en mémoire, pour ne citer qu’un seul spectacle, la venue ici de Thomas Dutronc et de son jazz manouche. Une fois encore, en 2008-2009, le public fut largement au rendez-vous avec un satisfecit particulier pour le public scolaire.

 

Merci à Philippe Labonde, Président de l’Office Municipal de la Culture, et à l’ensemble de ses membres.

 

2009-2010 s’annonce elle aussi comme une grande saison, avec notamment la venue d’Yves Jamait et d’Anne Roumanoff. Et puis, ce sera une saison dite « semaine du cirque » qui est un événement oh combien important pour notre territoire. J’ajouterai à cela les « Métallos et Dégraisseurs » qui marquent encore davantage notre volonté, non seulement d’assurer l’accès de tous à la culture, mais de faire de chacun d’entre nous un acteur de la culture de son territoire.

 

Permettez-moi d’élargir le sujet au-delà de la saison culturelle : à l’occasion des Journées du Patrimoine de demain et après-demain et de la sortie du Guide Gallimard, la Ville d’Autun est en train de travailler avec des partenaires aussi importants que le Ministère de la Culture (Direction des Musées de France), le Louvre, l’Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire, à l’émergence, sur notre territoire, d’un véritable pôle d’économie du patrimoine. Cela se traduira notamment, dans les prochaines semaines, par une convention que nous allons signer autour d’échanges avec le Louvre, et par les premières études, en 2010, sur le futur Musée Rolin.

 

Nous sommes convaincus qu’il n’y a pas d’opposition entre patrimoine et culture vivante, que le patrimoine qui colore un territoire donne des obligations à ses acteurs à le mettre en valeur et donc à développer un art vivant de la culture et qu’en même temps, la culture vivante, le spectacle, permettent de mettre en valeur et d’expliquer ce patrimoine qui, bien souvent, nous est, par bien des aspects, devenu étranger. C’est à cet équilibre et à ce développement que nous travaillons sur l’Autunois et donc, tout ce qui peut contribuer à mettre en valeur notre patrimoine, à intéresser les Autunois eux-mêmes et nos visiteurs à la culture, est bon pour notre développement  et bon pour les emplois qui s’y rattachent.

 

C’est pour cela que je n’oppose pas ce qui peut se passer ici avec ce qui se passe ailleurs, dans la saison culturelle de la ville comme au parc des expositions, comme dans de nombreuses sociétés et associations culturelles, comme à l’initiative de particuliers.

 

Partout où la culture passe, le sinistre et l’obscurantisme trépassent. C’est ainsi que nous vivons les choses et que nous portons tous ensemble ce message de la culture, particulièrement dans ces moments souvent vécus comme difficiles.

 

Vive la culture et vive Autun !

Partager cet article

Repost 0
Published by REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens