Présentation

Recherche

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 15:00

Après seize ans de bons et loyaux services comme Maire d’Ingelheim, notre ville jumelle, Joachim Gerhard ne s’est pas représenté aux dernières élections. A sonné pour lui l’heure d’une retraite active puisqu’il continuera à s’investir sur le terrain associatif, notamment en faveur du patrimoine d’Ingelheim et du Jumelage.

 

Lors de la cérémonie organisée à l’occasion de son départ vendredi dernier, au nom de la Ville d’Autun, j’ai remercié très chaleureusement Joachim Gerhard pour sa forte implication dans les relations entre Autun, Ingelheim et Stevenage et pour la force de son engagement européen.

 

Ce fut aussi pour moi l’occasion de rencontrer le nouveau Maire SPD d’Ingelheim, Ralf Claus, lui aussi membre du Jumelage depuis de nombreuses années et européen convaincu.

 

 

AUTUN, le 16 janvier 2012

 

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans JUMELAGE
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 13:37

RENCONTRE JUMELAGE

Mai 2010 à STEVENAGE

 

Allocution de Monsieur Rémy REBEYROTTE,

Maire d'Autun, Vice-Président du Conseil Général

____________

 

« La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent. La contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. (…) L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes, créant d’abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée. Dans ce but, l’action doit être portée sur un point limité mais décisif, et nous proposons de placer l’ensemble de la production franco-allemande de charbon et d’acier sous une haute autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d’Europe. (…) La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l’Allemagne devient non seulement impensable mais matériellement impossible. L’établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer jettera les fondements réels de l’unification européenne. (…) Cette proposition réalisera les premières assises concrètes d’une fédération indispensable à la préservation de la paix ».

 

En ce 60ème anniversaire de la déclaration faite par Robert Schuman le 9 mai 1950, je me devais d’en rappeler quelques extraits essentiels. Cette déclaration, fruit du travail de Robert Schuman et de Jean Monet, est l’un des fondements essentiels de la création européenne, principalement parce qu’elle reçut le jour même l’assentiment du Chancelier Konrad Adenauer. Pour sa part, Winston Churchill, invité le 14 juillet 1946 à Metz, avait rappelé qu’il n’y aurait pas de paix durable en Europe sans de nouvelles relations entre la France et l’« Allemagne ».

 

Il est bon de temps en temps de se souvenir des pères fondateurs et d’où nous venons. Il est bon aussi de se dire que nous nous inscrivons parfaitement dans ce qui a été construit à partir de 1950 : « l’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant une solidarité de fait » : réalisations concrètes, solidarité, c’est exactement ce qu’est notre jumelage qui, depuis 1963 et encore bien davantage depuis 1975, est une réalité forte et concrète au bénéfice de nos familles, de nos associations, de nos jeunes, de nos villes, de nos pays. J’y rajouterai, soixante ans plus tard, l’amitié et la fidélité. C’est pour nous tous un moment important de l’année que celui où nous nous retrouvons pour échanger, avoir des nouvelles, travailler, construire l’avenir, nous tourner vers les jeunes générations ; bref, partager, dans un monde en profonde mutation les valeurs essentielles que sont l’amitié et la solidarité.

 

Une fois encore, amis de Stevenage, merci pour votre accueil remarquable, chaleureux, imaginatif, et merci à nos amis d’Ingelheim pour ce qu’ils apportent depuis des années en actions fortes et concrètes à nos échanges tripartites.

 

Aux uns et aux autres, je veux témoigner notre reconnaissance et l’attachement fort aux liens que nous avons su créer, de génération en génération.

 

Bonne soirée à tous et bonne fin de séjour.

 

Vive Stevenage, vive Ingelheim, vive Autun. Vive l’Europe et sa construction.

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans JUMELAGE
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 10:51

 

 

Suite à votre article paru aujourd’hui en page locale, intitulé « Stevenage – Autun : un axe fort », je tiens à apporter les précisions suivantes :

 

Chaque année, un journaliste suit les travaux de la délégation officielle qui travaille avec les Elus de nos villes jumelles sur un thème différent et important pour nos collectivités. En alternance, nous demandons à un journaliste du Journal de Saône-et-Loire ou de La Gazette de nous accompagner. C’était cette année le tour de La Gazette et donc votre reporter n’a pu suivre les débats de la délégation officielle.

 

Cela me permet de vous apporter quelques compléments sur le travail qui a été engagé :

 

Les deux thèmes abordés par les trois villes ont été la culture et le sport. Nous avons donc pu présenter chacun les politiques qui sont mises en œuvre dans nos collectivités respectives et échanger sur nos futurs projets. Concernant la rénovation du stade Saint-Roch, nous pourrons nous appuyer sur les conseils de la Ville de Stevenage qui a rencontré pas mal de soucis avec la rénovation de son stade, notamment sur la pose et l’entretien d’une pelouse synthétique. De la même manière, il est à noter que la Ville de Stevenage fait payer l’accès de l’ensemble de ses équipements aux clubs et associations sportives. Notre politique d’accès social à la culture et au sport a particulièrement intéressé nos amis anglais.

 

Nous avons ensuite fait le point sur les principaux sujets d’actualité de nos villes. Et là encore ce fut l’occasion d’échanges, d’expériences et de questions.

 

A été par ailleurs décidée l’organisation de nos futures rencontres à Ingelheim au mois de juin 2011 sur le thème « l’intégration des populations d’origine étrangère ».

 

Enfin, il a été décidé d’accentuer encore nos efforts vis-à-vis des échanges de jeunes dans le cadre de la scolarité et en dehors, à travers « Trois villes, une vision », et de renforcer l’ensemble de nos actions en faveur de la citoyenneté européenne.

 

Voilà pour la journée de vendredi qui fut consacrée au travail et non à une visite de Cambridge.

 

Samedi, des échanges ont pu se nouer avec le County Council d’Hertfordshire et son Président Bernard Lloyd sur la question des services publics et de la politique européenne.

 

Lors de la soirée officielle, nous avons offert à nos hôtes une chaise A Tolix, en expliquant son Histoire et la réussite de cette entreprise devenue aujourd’hui « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

 

 AUTUN, le 27 mai 2010

 

 

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans JUMELAGE
commenter cet article

Dossiers

Liens