Présentation

Recherche

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 14:40

Trophées du Sport Autunois

Mardi 10 mars 2015 - 18 heures 30
Salle Colonel Lévêque
_________

 

 

 

 

C’est une journée d’une profonde tristesse pour le sport mondial, et bien sûr pour notre pays puisque trois de nos sportifs d’exception sont décédés la nuit dernière en Argentine, dans ce terrible accident d’hélicoptère.

Pour beaucoup d’entre nous, Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine, ce sont des noms qui résonnent, des visages qui rayonnent, des émotions qui nous ont transportés, fait vibrer, qui nous ont parfois émus aux larmes lorsqu’ils ont fait retentir la Marseillaise sur les plus grands podiums du monde, ou lorsque leur exploit fut salué par la planète entière. Merci pour l’hommage que vous leur avez rendu, et toutes nos condoléances aux familles des dix victimes décédées dans ce terrible accident. Nous nous recueillons à leur mémoire.

Comme nous nous recueillons en la mémoire de Brigitte Laugerette. Une pensée ce soir et un grand merci pour son remarquable investissement au service du sport autunois.

Merci à l’Office Municipal des Sports, une fois encore, pour l’organisation de ces trophées qui mettent en valeur le sport autunois et ceux qui le font vivre, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois.

Félicitations à tous ceux qui ont reçu un trophée pour leur performance (et bravo à Christophe Chevaux, de nouveau champion de France vétéran d’athlétisme sur 1500 m, et vice-champion de France sur le 800 m - c’était ce week-end), avec comme toujours un mot particulier pour tous ces bénévoles qui s’investissent au sein des clubs pour leur passion du sport et les valeurs qu’il porte, et pour les arbitres, fonction ingrate mais ô combien indispensable, qui, par amour du sport, font en sorte qu’il puisse être pratiqué dans les meilleures conditions possibles.

Le sport, il faut le pratiquer, il faut l’aimer, parce qu’il est porteur des valeurs dont notre République a tant besoin. C’est un formidable outil de socialisation du jeune, d’une socialisation où il se frotte au collectif, donc aux valeurs essentielles qui composent notre société, à commencer par le respect : respect des autres mais aussi respect de soi, respect des règles, des équipements, etc. Vous avez raison de porter haut et fort cette valeur fondamentale du respect. Et sans aucun doute, le sport est un meilleur outil de socialisation que ne peuvent l’être de plus en plus les réseaux sociaux qui ne sont pas sans poser un certain nombre de questions et de problèmes de socialisation.

Au fond, à travers le sport, comme à travers la culture, on trouve déjà ce qu’il ne faudrait jamais perdre de vue, le lien social, le lien humain, comme l’appelle Alain Souchon « le fil qui nous relie »… et quand on perd le fil, on en voit bien les conséquences. Finalement, votre Office, c’est un métier à tisser du lien entre les clubs, entre les sportifs, pour éviter que notre tissu social ne se délite. Merci pour ce que vous faites au sein de l’Office et vous tous au sein de vos clubs.

Pour nos collectivités, comme pour tous, les choses ne sont pas simples. On pouvait bien se douter, et nous l’avions ici anticipé, que nous serions tôt ou tard mis à contribution dans le cadre d’un effort national de redressement des comptes publics. En la matière, l’Europe a bon dos, car la réalité est ailleurs : notre pays s’est enkysté dans les déficits publics et l’endettement depuis près de quarante ans.

Le sursaut est donc difficile, même s’il est absolument nécessaire. Aussi, le monde du sport autunois n’a pas échappé à une baisse de ses subventions en 2014, une baisse d’environ 6 %, c’est-à-dire plus faible que la baisse de nos dotations qui avoisinera, tout confondu, les 10 %. C’est donc une somme de 144.000 € que l’OMS répartira en 2015, d’abord entre fonctionnement des clubs et niveau de pratique, puis dans chacune de ses catégories. Pour mémoire, dans des villes voisines, la baisse est aujourd’hui de 25 % des dotations au monde associatif, voire 2015 sera une année blanche pour un certain nombre de communes, dont l’une d’elles est à quelques kilomètres de nous, en Côte d’Or.

La période récente aura été aussi marquée par la première tranche de rénovation du stade Saint-Roch, avec la création du vestiaire Jean Boivin que nous avons inauguré dernièrement, vestiaire qui porte le nom, non seulement d’un grand sportif et d’un grand dirigeant aux valeurs républicaines solides et affirmées, mais aussi d’un ancien Président de l’Office Municipal des Sports.

Je vous livre un scoop, cette année nous réalisons les études sur la tribune de Saint-Roch qu’il est prévu de rénover dès l’année prochaine. Ce sera la deuxième tranche de rénovation. Là encore, ce ne sera pas du luxe.

La construction du vestiaire Jean Boivin va nous permettre aussi d’arrêter la pratique du football au théâtre romain à la rentrée de septembre, puisque nous étions depuis longtemps sous une mise en demeure de la Fédération et de la Ligue de Football, ce qui ne surprendra pas les spécialistes des vestiaires préhistoriques. Le théâtre romain deviendra pleinement un site touristique et, à terme, un parc d’agrément.

Mon petit doigt m’a dit que vous travaillez à un Office des Sports intercommunal. Les Elus que nous sommes ne peuvent que vous encourager à travailler dans ce sens, au moment où le Grand Autunois Morvan va, sur plusieurs années, réinvestir dans les COSEC pour les sports en salle.

Nous avons besoin de vous, de votre engagement dans l’intercommunalité, car je dois ici vous avouer que l’une de mes craintes était que le sport, parce qu’il est quelquefois ressenti comme très identitaire dans telle ou telle commune, ne franchisse pas le seuil de l’intercommunalité, au risque d’une forme de relégation par rapport à des secteurs comme le social, l’animation-jeunesse, la culture, l’éducation, etc. Vous êtes en train de faire en sorte que le sport lui aussi puisse prendre, là où c’est nécessaire, sa dimension intercommunale, pour porter les investissements, les valeurs et les ambitions de tout un territoire. Et je veux chaleureusement vous en remercier. Je pense qu’une fois de plus vous ouvrez des portes et vous ouvrez des perspectives.

Enfin, un salut particulier à Josiane Bost, grande sportive de renom dont vous avez rappelé l’impressionnant palmarès, et à François Marcelin, grand Monsieur de la vie sociale et associative autunoise, grand Monsieur de la vie économique et sportive de notre cité, grand Monsieur tout court ! Pour vous deux, ce trophée est plus que mérité et surtout, Josiane et François, quelle forme et quelle santé ! Comme quoi le sport, ça conserve. C’est vraiment un grand bonheur que de vous voir mis à l’honneur ce soir par vos pairs et, à travers eux, par l’ensemble du monde sportif de notre cité. Permettez-moi, Josiane et François, comme représentant de la collectivité et de la communauté autunoise, de vous remercier chaleureusement pour tout ce que vous nous avez apporté et pour tout ce que vous nous apportez aujourd’hui.

Une fois encore, j’ai été trop long, vous le savez, je suis un incorrigible bavard, mais permettez-moi encore une fois de vous remercier de votre attention.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens