Présentation

Recherche

18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 09:02

 

- PRECISION -

 

Concernant la Croix-Verte, j’ai effectivement commencé par convoquer les familles dont les enfants posent problème.

 

A plusieurs reprises, j’ai effectué des rappels à l’ordre avec l’Adjoint chargé de la sécurité, Roger Vernay. Nous avons signalé l’ensemble des difficultés rencontrées à la Sous-Préfecture et au Procureur de la République.

 

C’est parce que les faits persistent et se renouvellent que j’ai pris la décision de cet arrêté, assorti d’une mesure de surveillance des espaces publics à partir de 22 heures, comme l’avait fait précédemment l’OPAC 71.

 

Je considère qu’il n’est pas normal que la vie de quatre cent familles soit perturbée par les comportements de quelques jeunes dont les familles n’arrivent plus à contenir les débordements et me semblent, pour certaines, avoir « démissionné ».

 

Il en va de la tranquillité publique et donc de mon devoir de rétablir celle-ci, dans une cité où les familles demandent simplement à passer des nuits paisibles. Ces mesures sont faites pour protéger les riverains mais aussi ces enfants mineurs qu’une réaction désespérée d’un habitant pourrait mettre en danger.

 

Enfin, nous aurons sur ce dossier une cellule de veille, avec notamment les services de l’Etat, cet après-midi. Les services de l’Etat ont dès vendredi été informés des mesures prises.

 

 

 

 

AUTUN, le 18 juillet 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans vie de la cité
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens