Présentation

Recherche

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 15:52

En 2009, quinze jours après que la population d’Autun et Saint-Pantaléon se soit exprimée en faveur de l’unité de l’Agglomération, le Préfet de l’époque lançait la procédure de défusion, s’asseyant sur la consultation des populations et s’appuyant sur les pétitions recueillies par les Elus de Saint-Pantaléon.

 

La Ville a attaqué son arrêté auprès du Tribunal Administratif de Dijon et a perdu. Elle s’attend à perdre devant la Cour Administrative d’Appel de Lyon en seconde instance et ira au Conseil d’Etat pour défendre ses intérêts. La procédure de défusion est pour l’instant la seule qui avance et c’est une menace bien réelle.

 

La procédure de rassemblement est pour l’instant volontairement torpillée, pour de basses raisons politiciennes, par le Préfet qui a refusé la seconde consultation des électeurs et a été condamné pour cela, et par les Elus UMP d’Autun qui refusent d’engager à nos côtés le processus permettant de réaliser le rassemblement d’Autun – Saint-Pantaléon en assurant au Conseil Municipal une majorité des 2/3.

 

Il ne reste plus qu’une voie possible : une grande pétition, un grand appel au rassemblement signé par un grand nombre de nos concitoyens d’Autun et de Saint-Pantaléon pour refuser la défusion et engager le rassemblement des deux communes. Nous lancerons en janvier ce grand appel, aidés par un collectif de citoyens regroupés en association. La signature de chacune et de chacun d’entre nous sera donc déterminante.

 

AUTUN, le 2 janvier 2012

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dossiers

Liens