Présentation

Recherche

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 13:56

AUTUN : une ville à taille humaine pour toutes les générations.

 

C’est un combat au quotidien que de maintenir dans nos petites villes une présence forte des services publics et des services au public.

 

C’est un combat difficile, mais c’est un enjeu majeur puisqu’il en va de l’attractivité et du développement de tout un territoire. Il en va aussi des chances de s’y maintenir et de la mixité de la population. Car, comme l’écrivait Jean Jaurès : « le service public est notre bien commun, mais au-delà, il est le patrimoine de ceux qui n’ont rien ou peu de choses ». Il en va donc du maintien du lien social, de la démocratie et de la République.

 

Mesurons notre chance : malgré les grandes difficultés du moment, accentuées par un mouvement qui, depuis plus de vingt ans, voue aux gémonies le service public qui serait moins performant que l’offre privée, malgré tout cela, nous conservons ici un bon niveau de présence des services publics et des services au public : maternité, hôpital et clinique, médecins, même si, sur cette question de la démographie médicale, des mesures urgentes devront être prises au plan national, services de la petite enfance, services paramédicaux, offre commerciale, nouvelle gendarmerie et nouvelle caserne des pompiers pour notre sécurité, activités et équipements sportifs et culturels, richesse de la vie associative, des clubs et des amicales, offre scolaire diversifiée au moins jusqu’au baccalauréat, et de plus en plus au-delà, pôles de formation professionnelle, écoles d’apprentissage des arts, base de loisirs et arrivée prochaine d’un dancing, richesse et variété des animations et d’un patrimoine exceptionnel, services cohérents de maintien à domicile et établissements d’accueil pour nos anciens, services sociaux, amélioration du transport en commun et du transport à la demande au sein du territoire, même si les liens avec les autres territoires restent une difficulté, accès aux nouvelles technologies et arrivée programmée du haut débit puis du très haut débit, services quotidiens en matière d’eau potable, d’assainissement, de déchets, de voirie, etc.

 

Bref, il faut mesurer la chance qui est la nôtre dans une ville où par ailleurs, « perle de culture dans un écrin de verdure », il faut cinq minutes à pied tout au plus pour passer de l’urbain au rural, pour passer du grand bol d’air aux services au public.

 

Nombre d’Autunois, quelles que soient les époques, ont un rapport ambigu avec leur ville : successivement, ou tout à la fois, ils la critiquent sévèrement et ne peuvent s’en passer, ils en disent du mal, mais reviennent toujours, heureux de retrouver l’ombre tutélaire de la flèche de Saint-Lazare, finalement un peu comme ces vieux couples qui ne voient chez l’autre que les défauts mais qui l’aiment profondément.

 

Soyons davantage les uns et les autres porteurs des atouts de notre ville, de sa richesse, de ses attraits, de ses services, qui font que beaucoup de nos visiteurs tombent sous le charme d’Autun, avant de s’y installer : ce sont souvent les nouveaux arrivants qui nous rappellent combien 

nous avons la chance d’avoir ici le mode de vie qui est le nôtre.

 

Plus pacifiquement qu’Auguste, je voudrais finir par où j’ai commencé : car, en rappelant que le maintien de notre mode de vie et de nos services publics est un combat, je nous invite collectivement à continuer à nous mobiliser pour défendre nos services et notre mode de vie, et, pour ce qui nous concerne localement, à continuer à investir dans la modernisation de nos espaces, équipements et moyens publics. En la matière, et compte tenu des difficultés actuelles, tout retard est préjudiciable. La montée de l’intercommunalité est un levier exceptionnel pour permettre à notre territoire, rassemblé, de rester dans la course, de rester attractif et de préparer son avenir et l’avenir de nos enfants.

 

 

Rémy REBEYROTTE

Maire d’Autun

Vice-Président du Conseil Général

Président de la Communauté de Communes

de l’Autunois

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans vie de la cité
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens