Présentation

Recherche

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 17:27

Extraits de la CONFERENCE DE PRESSE tenue par

Rémy REBEYROTTE, Monique GATIER et Roger VERNAY

concernant les grands projets d’investissement

de la Ville d’Autun en 2012

 

Vendredi 18 novembre 2011

____________

 

 

 

 

« Tout d’abord, nous poursuivrons en 2012 la rénovation urbaine de Saint-Pantaléon en inscrivant plus de 500.000 € de budget, ce qui représente un investissement dans le cadre de l’ANRU qui se situe entre 2,5 et 3 millions d’euros.

 

L’année 2012 comprendra notamment la réhabilitation des bâtiments 32 à 40 et 10 à 21, soit 228 logements, la construction de la nouvelle agence de l’OPAC sur l’Autunois, accompagnée de 20 nouveaux logements, et l’opération de la Foncière Logement avec la création de 12 pavillons locatifs.

 

Pour les reconstructions hors site, 2012 verra l’achèvement de 8 nouveaux logements En Fleury, la réalisation des 24 maisons du Parc Saint-Jean et la mise en location des 13 logements de l’ancienne gendarmerie.

 

Concernant l’unité de l’Agglomération, je fais remarquer que, pour la première fois, les Elus d’Autun et de Saint-Pantaléon sont d’accord sur une nécessité de consulter la population et de faire appel à la médiation du Préfet, Préfet qui d’ailleurs s’est déclaré pour la première fois en faveur de l’unité de l’Agglomération puisqu’il parle de « combat d’arrière garde » en parlant de l’attitude de nos collègues de Saint-Pantaléon.

 

 

Deuxième grand dossier : l’achèvement de la réhabilitation industrielle du Parc d’Activités de Saint-Andoche. En cette fin d’année, le développement du PASA s’accélère puisque 16.000 m² de locaux ont été rachetés par Tolix pour son développement, trois nouvelles travées ont été achetées par AEB pour son développement (extension de LG Découpe et menuiserie industrielle), et le pôle bois vient de signer un protocole d’accord avec la Ville pour acheter l’ensemble de ses locaux et développer une scierie bois. L’ensemble de la commercialisation du grand bâtiment de la Fonderie est donc terminé. En décembre, Dalkia lance la création de sa nouvelle chaufferie bois (2 mégawatts) et de la plateforme qui l’accompagne. Le pôle formation vient d’être inauguré et monte en puissance.

 

Rappelons nous :

 

- En 2002, la Fonderie ferme. Les anciens salariés s’associent pour préserver leur site et sauvent les bâtiments de la dégradation et du pillage.

 

- 2004 : la Ville reprend l’ancienne Fonderie en se fixant 2012 comme terme de sa réhabilitation.

 

- 2012 : nous achevons ce remarquable exemple de reconquête d’une friche industrielle et de redéploiement économique, portée directement, et c’est quasiment un cas unique, par une collectivité territoriale.

 

En règle générale, ce sont des Sociétés d’Economie Mixte patrimoniales et foncières qui portent ce type de projet. C’est d’ailleurs pour cela que la Communauté de Communes de l’Autunois vient d’adhérer à la nouvelle SEM patrimoniale du Département pour porter son futur foncier industriel et commercial.

 

 

Troisième dossier : le nouveau centre social et de médiation dont les travaux vont commencer en mars 2012 à Saint-Andoche, centre destiné aux familles, à leur information et aux activités associatives, centre ouvert, depuis le quartier Saint-Andoche, sur l’ensemble de l’Agglomération et sur la Communauté de Communes de l’Autunois. Ce sera un peu plus de 1.700.000 € de travaux, aidés à 70 % par le Département de Saône-et-Loire, par l’Europe, par l’Etat et par la Caisse d’Allocations Familiales. Je me permets ici de renouveler notre demande au bénéfice de la réserve parlementaire sur un projet concernant toutes les générations et les familles.

 

 

Dernier grand projet du budget 2012 : Pont l’Evêque, où nous allons terminer l’avenue Frénaud, pour que la nouvelle caserne des Pompiers que nous allons inaugurer en 2012 ait un débouché direct sur la route de Beaune. Il s’agira dans un premier temps d’un tourne-à-gauche ayant l’emprise d’un futur rond-point qui verra le jour sur ce secteur lorsque son aménagement se poursuivra.

 

Enfin, en matière d’étude, nous inscrivons les crédits nécessaires pour achever l’étude de la première tranche de réhabilitation du stade Saint-Roch. Cette première tranche, qui se réalisera à partir de 2013-2014, comprendra la transformation du terrain 2 dit « annexe » en terrain synthétique, la création d’un groupe de six vestiaires et la reprise du terrain 3, ainsi que la clôture de l’ensemble. Même si ce dossier est compliqué du fait de la Loi sur l’eau qui concerne l’Acaron, nous avons la ferme volonté de le faire aboutir puisque notre stade a besoin urgemment d’une rénovation par tranches.

 

(…) »

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans projets
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens