Présentation

Recherche

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 16:54

A la fin des années 90, l’étude destinée à fixer les objectifs du premier Contrat de Pays soulignait combien, « à plusieurs reprises au XXè siècle, l’Autunois n’avait pas su saisir sa chance, être ambitieux dans ses objectifs pour accueillir des infrastructures et de nouvelles activités ».

 

Aujourd’hui, l’écrasante majorité des communes et des communautés de communes de l’Autunois a rejeté le futur schéma du Préfet de Saône-et-Loire, pas par pusillanimité, mais parce qu’elles le jugent insuffisamment ambitieux.

 

De nombreux collègues, pas forcément ceux qu’on entend le plus, souhaitent une intercommunalité plus ambitieuse, structurée autour de pôles de services consolidés et performants. Des Elus de la Nièvre sont sur la même longueur d’onde. La quasi-totalité des communes rejettent l’idée de rester dans des intercommunalités de moins de 10.000 habitants, considérant que, pour l’avenir du territoire, il faut travailler ensemble résolument et se donner les moyens de nos ambitions.

 

Beaucoup appellent même de leur vœu une intercommunalité à la dimension du pays qui apporterait des dotations supplémentaires et permettrait de voir aboutir des projets en souffrance depuis trop longtemps. Que de chemin parcouru !

 

L’Etat saura-t-il répondre favorablement à l’écrasante majorité des Elus de toutes tendances qui souhaite donner un nouveau souffle à notre territoire ? La balle est aujourd’hui dans les mains de Monsieur le Préfet et des services de l’Etat, en espérant qu’ils sauront dépasser des clivages anciens au profit du rassemblement et de l’union.

 

 

AUTUN, le 26 septembre 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens