Présentation

Recherche

7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 18:15

Suite à l’article intitulé « Cérémonie du 5 décembre – hommage aux morts pour la France » paru dans l' édition du JSL de ce jour :

 

- DROIT DE REPONSE -

 

Depuis plus de trente ans, concernant la commémoration des combats d’Afrique du Nord,

la Ville d’Autun ne reconnaît qu’une seule date : le Cessez-le-feu du 19 mars 1962.

 

Sous Marcel Lucotte, la Ville d’Autun fut l’une des premières de France à nommer l’une de ses rues « rue du 19 mars 1962 ».

 

Depuis, et sous toutes les Municipalités, nous commémorons avec ferveur le souvenir des combattants de l’ensemble des conflits d’Afrique du Nord le 19 mars de chaque année, au côté de la FNACA et du monde combattant.

 

La date du 5 décembre, qui ne correspond à rien dans l’Histoire, sauf à une disponibilité dans l’agenda du Président de la République de l’époque qui a procédé ce jour à l’inauguration du monument du Quai Branly, n’a pas de sens à nos yeux et introduit une confusion qui n’a pas lieu d’être.

 

Cependant, Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire nous demande à cette date de pavoiser les bâtiments communaux, en hommage aux combattants, ce que naturellement nous faisons. Par contre, nous n’organisons pas la cérémonie et donc, même si nous maintenons à côté du Monument aux Morts le mat des couleurs, c’est aux organisateurs de veiller à ce que tout soit mis en œuvre et en place pour la cérémonie en question.

 

La Ville n’empêche rien, n’interdit personne mais n’organise pas et ne concourt pas à l’organisation de cette cérémonie.

 

Je tenais à en rappeler les raisons et à souhaiter que tôt ou tard le 19 mars s’impose comme la seule date officielle, respectant ainsi l’écrasante majorité de ceux qui ont sacrifié leur vie, une part de leur jeunesse, aux guerres et aux combats d’Afrique du Nord.

 

 

 

AUTUN, le 7 décembre 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans CEREMONIES COMMEMORATIVES
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens