Présentation

Recherche

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 14:33

Sur d’autres territoires, lorsque des faits aussi graves que des inscriptions fascistes, racistes et xénophobes se produisent sur des bâtiments ou des espaces publics, l’ensemble des composantes de la vie politique locale condamne dans une même voix de tels agissements qui sont un outrage à la République et à ses valeurs.

 

J’observe que dans l’Autunois, lorsque de tels faits se produisent, seuls les Elus Majoritaires d’Autun et de Saint-Pantaléon condamnent solennellement de tels agissements. Pas un mot des représentants de l’Etat, pas un mot du Député, pas un mot de la Conseillère Générale du canton, pas un mot du groupe d’opposition, pour condamner de tels actes ! Il est dommage que nous ne fassions pas front commun pour dénoncer de tels outrages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens