Présentation

Recherche

28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 17:01

Suite à l’article paru dans l édition de ce jour du Journal de Saône-et-Loire

intitulé « … Une taxe très mal vécue » :

 

 

 

Je tiens à préciser que vos propos me semblent déséquilibrés dans les points de vue car, si cette taxe a été mal vécue par une dizaine de propriétaires fonciers à l’origine d’une situation de rétention du foncier sur l’Autunois, elle a été plutôt bien vécue par d’autres, et notamment ceux qui sont en train d’acquérir des terrains pour s’installer sur Autun.

 

Vous me permettrez de penser qu’une taxe est rarement bien vécue par les personnes qu’elles concernent et que la fiscalité, heureusement, ne fait pas l’objet de concertation, mais elle peut avoir une utilité sociale indéniable et contribuer à une redistribution des terrains, comme c’est aujourd’hui le cas.

 

Nous en verrons les effets concrets d’ici trois à cinq ans. N’est-il pas de la responsabilité du politique de penser loin ? J’ai cru comprendre que de nombreux Français reprochaient justement à leurs responsables publics de ne penser qu’à court terme et aux résultats des futures élections. On ne peut pas dire ici que la Municipalité a fait preuve d’électoralisme mais, par contre, d’un grand sens de l’intérêt général.

 

 

AUTUN, le 28 septembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens