Présentation

Recherche

19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 08:23

69ème anniversaire de la Libération d’Autun

- Dimanche 8 septembre 2013 -

 

Extraits du discours de Monsieur Rémy REBEYROTTE,

Maire d'Autun, Conseiller Général

Président de la Communauté de Communes de l’Autunois

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

Je veux tout d’abord vous remercier tous pour votre présence et votre implication dans les cérémonies commémorant le 69ème anniversaire de la Libération d’Autun.

 

Permettez-moi ici de citer Paul Cazin, l’auteur de la Bataille d’AUTUN, décédé il y a cinquante ans cette année, qui décrit ainsi le premier anniversaire de notre Libération :

 

« Le premier anniversaire de notre libération fut la fête de l’Unité française.

Union de toutes les classes sociales et de toutes les catégories d’opinions, groupées dans le respect et l’amour des mêmes saintetés, devant les cénotaphes de nos morts.

Union entre tous les maquis, défilant côte à côte dans une même parade et salués d’un même applaudissement.

Union du peuple de France et de son armée, de l’insurgé et du soldat, des Forces de l’Intérieur et des troupes régulières.

Même l’union du Passé et du Présent, puisque c’était sur les fondements exhumés d’une antique chapelle, perdue au fond des âges et de la terre, qu’allait s’élever le nouveau monument religieux de la Libération, et qu’à côté des jeunes drapeaux, flottait le fanion du 2ème Dragons, merveille de grâce, avec ses broderies d’or sur velours bleu, ses devises latines et son soleil louisquatorzien. Les époques de notre France se rejoignaient ».

 

Unité, union :

Vous l’avez compris, c’est cet esprit d’unité et d’union qui doit nous conduire pour préparer le 70ème anniversaire de l’an prochain, qui frappe à nos portes. Pour nos générations, il s’agit et il s’agira de rendre hommage à tous ceux qui ont combattu et sacrifié leur vie ou une part de leur jeunesse à la Liberté de notre pays, à la liberté du Monde, à notre propre liberté ;à l’ensemble des unités et groupes qui, sous l’autorité du Général de Lattre de Tassigny et le commandement du Général Demetz, dont je salue les mémoires, ont libéré notre territoire et écrit ici l’une des plus belles pages, l’une des pages les plus déterminantes de la Libération de notre pays : 2ème Dragons, 1ère DFL dont le 1er Bataillon de Légion Etrangère, les Fusiliers Marins, le 22ème BMNA ; le fameux Corps Franc Pommiès ; les Maquis Valmy des FTP et Maquis du Morvan dans leur diversité ; ou encore ceux des Télots, des Eaux et Forêts, des différents réseaux de résistance et d’approvisionnement de la Résistance.

 

Unité, Union 

N’oublions pas que c’est d’ici que le Général de Lattre conclut l’Amalgame, le regroupement de tous les combattants dans leur diversité pour créer Rhin et Danube, la grande Première Armée, et la conduire jusqu’à Berlin. C’est ici à Autun que se fit la jonction entre la 1ère Armée, débarquée en Provence, et les Premières unités américaines débarquées en Normandie, le 12 septembre 1944 (pensée pour Jean et Lucette Quignon).

 

Union, Unité :

Encore en rappelant ici à notre mémoire Jean Moulin, arrêté, torturé, assassiné il y a eu soixante-dix ans le 8 juillet dernier alors que, sous l’autorité du Général de Gaulle, il s’attelait à unifier les mouvements de Résistance pour mieux coordonner l’action du CNR créé le 27 mai précédent à Paris.

 

L’Union, si elle est un combat (pour reprendre les mots du Général de Gaulle), est toujours la force, le sursaut nécessaire pour l’emporter, pour faire face et vaincre dans l’adversité. Heureux les faiseurs d’unité et d’union !

 

A ces héros, à nos libérateurs, nous rendons hommage aujourd’hui et, construisant dans une recherche d’unité et d’union le 70ème anniversaire de notre Libération dans un an, nous leur rendons déjà hommage : chacun devra trouver sa place, dans le respect de tous, de l’Histoire, du parcours de chacun. A l’image de cette fraternité dans les combats dont vous nous parlez si souvent, cette camaraderie. A tous, notre reconnaissance et notre devoir de mémoire.

 

Permettez-moi, pour conclure, de souhaiter que, dans les événements actuels que traverse notre Monde, et notamment au Proche Orient, nous sachions faire preuve d’unité et d’union, au-delà de nos opinions politiques, autour du Chef de l’Etat et de notre Armée, de plus en plus fréquemment engagée sur des terrains extérieurs sensibles et à laquelle il faut donner les moyens de faire face à ses missions pour la France, pour notre République et pour nos libertés fondamentales. Notre indépendance et la force de notre engagement, si essentiel dans un Monde si complexe, taraudé par les crises, la radicalité, les fondamentalistes et les terrorismes, y compris d’Etat, sont à ce prix.

 

Je vous remercie.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE - dans CEREMONIES COMMEMORATIVES
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens