Présentation

Recherche

8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 18:37

Extrait de l’intervention de Monsieur Rémy REBEYROTTE, Maire d’Autun

concernant la consultation des électeurs d’Autun et de Saint-Pantaléon

le 4 octobre prochain

___________

 

Par bien des aspects, si le « oui » l’emportait le 4 octobre prochain, s’ouvrirait une nouvelle voie pour notre agglomération :

 

§ La voie qui mettrait fin à plus d’un quart de siècle de conflits et de tensions, tantôt sous-jacents, tantôt ouverts, entre Autun et Saint-Pantaléon, quelles que soient les équipes municipales qui se sont succédées à Autun depuis vingt-cinq ans. Ces conflits récurrents, qui ressemblent à cloche-merle, donnent une image mitigée de notre agglomération, à l’extérieur et vis-à-vis des investisseurs publics et privés.

 

§ La voie qui écarterait définitivement le risque d’une défusion entre nos communes, après quarante ans de vie commune, projet déjà lancé par les Elus de Saint-Pantaléon en 1989 et de nouveau d’actualité depuis quelques mois.     

Une défusion, du fait que nos communes sont complètement imbriquées, serait lourde de conséquences :

 

·   pour l’avenir de notre agglomération et de l’intercommunalité, puisqu’elle se traduirait par des tensions permanentes cette fois-ci entre deux communes dont les intérêts seraient durablement divergents ;          

·   pour Saint-Pantaléon qui verrait sa fiscalité exploser (multipliée par 2,7) en 4 ans ;     

·   pour Autun qui connaîtrait à trois ans le même sort et s’essoufflerait très rapidement, au risque de voir se réduire, et même fermer, des services à la population.

 

§ La voie d’une agglomération enfin unifiée : l’effet de taille, et le nouveau calcul de la population qui est en cours qui nous laisse à penser qu’ensemble Autun et Saint-Pantaléon dépassent bien 15.000 habitants, auront des effets bénéfiques sur les dotations de l’Etat, mais aussi sur les économies réalisées : tout en maintenant, voire en développant, les services de proximité à Saint-Pantaléon, en limitant les gaspillages et par le seul fait d’éviter les doublons causés par le statut actuel, nous pourrions baisser de 5 à 7 % la fiscalité sur l’agglomération.

 

§ La voie de la démocratie enfin pour les habitants de Saint-Pantaléon qui, comme ceux d’Autun, pourront élire ceux qui les gèrent au niveau de l’agglomération et redonner ainsi toute sa place à Saint-Pantaléon dans notre agglomération. Ce n’est que justice. Il faut permettre aux habitants de Saint-Pantaléon de sortir du clientélisme sans avenir pour accéder à une citoyenneté pleine et entière.

 

 

Rassemblement, efficacité, justice : voilà ce qui motive l’initiative prise par la majorité municipale au moment où la crise économique et sociale exige de nous tous de prendre les décisions qui visent à nous renforcer et à préparer l’avenir.

 

Cela s’oppose aux divisions, à l’essoufflement et aux inégalités de traitement qui ont trop marqué notre agglomération pendant les décennies précédentes.

 

Le 4 octobre, pour faire entrer notre agglomération pleinement dans le XXIème siècle, chaque voix comptera et d’abord la vôtre. Nous sommes devant un choix essentiel.

 

 

AUTUN, le 6 juillet 2009

 Rémy REBEYROTTE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by REBEYROTTE - dans vie de la cité
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens