Présentation

Recherche

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 14:57

La question de l’organisation des gardes de pharmacies le week-end n’est pas un dossier enterré, bien au contraire.

 

J’ai relancé de nouveau Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire sur cette délicate question, ayant eu de nouveaux témoignages sur cette situation parfaitement aberrante. La qualité des pharmaciens de notre territoire n’est pas en question, bien au contraire. Dans les messages reçus, la population est tout-à-fait satisfaite des services rendus.

 

Le problème est celui de la distance et des déplacements nécessaires pour trouver certains week-ends la pharmacie de garde. Certaines familles ont dû faire jusqu’à 80 kilomètres aller-retour pour trouver ladite pharmacie, ce qui ne peut être tolérable, notamment pour des publics confrontés à des problèmes d’urgence ou de mobilité.

 

La conséquence de cette situation est par ailleurs une charge anormale du service d’Urgences du Centre Hospitalier d’Autun certains jours puisqu’il doit faire face à l’accueil de patients qui ne relèveraient pas normalement d’un service d’urgences ; et que, par conséquent, les temps d’attente s’allongent, au détriment des « vraies » urgences hospitalières.

 

J’attends avec impatience une nouvelle initiative du Gouvernement pour sortir d’une situation qui n’a que trop duré et qui crée un sentiment d’insécurité injustifié et qui perdure.

 

J’ai saisi par ailleurs le Député de notre circonscription.

Partager cet article

Repost 0
Published by REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens