Présentation

Recherche

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 11:58

Population municipale : 14.806. Population totale : 16.082. Ces résultats sont aujourd’hui globaux et parcellaires et, pour rentrer véritablement dans l’analyse, il faudra bien sûr avoir l’ensemble des informations que l’INSEE nous destinera. Cependant, à ce stade, ces résultats m’inspirent trois commentaires :



1-Nous contestons les résultats en question.


Ce n’est pas la nouvelle méthode de recensement qui est mauvaise, c’est la manière dont elle est mise en œuvre, et notamment concernant les agglomérations qui sont en Programme de Renouvellement Urbain. Je suis en train de faire les recoupements nécessaires concernant l’agglomération autunoise et j’ai saisi de cette question le Directeur Régional de l’INSEE et le Préfet de Saône-et-Loire, afin que nos chiffres soient rectifiés. De mon point de vue, pour que nous soyons dans une situation comparable aux autres agglomérations, il faudrait que le nombre de logements (RIL) dans les agglomérations en  renouvellement urbain fasse l’objet d’une pondération sur cinq ans, pondération liée à la conception même de ces opérations de renouvellement urbain.



2-J’observe que l’ensemble de l’ouest de notre département est dans une situation comparable à la nôtre, de même d’ailleurs que Chalon-sur-Saône.


Plus globalement, la France aurait gagné 4 millions d’habitants entre les deux recensements, passant de 59 à 63 millions d’habitants. J’observe que, pour être dans la moyenne, la Saône-et-Loire aurait donc dû gagner environ 40.000 habitants. Or, malgré l’attractivité du Val de Saône et de sa périphérie, la Saône-et-Loire ne gagne que 4.000 habitants et le phénomène de concentration des populations sur la région parisienne, la région Rhône-Alpes et les littoraux s’accélère de manière extrêmement préoccupante.      
Localement, une partie non négligeable de la baisse de population sur Autun est compensée par le secteur rural proche, ce qui, recensement après recensement, confirme l’attrait du secteur périurbain par rapport à l’urbain lui-même



3-Au plan local, les résultats confirment deux de nos ambitions :

-Continuer à renforcer et à diversifier nos investissements et nos soutiens dans le domaine économique.
-Lancer dans les prochaines semaines l’opération « 100 terrains pour construire sa maison » et faire en sorte que 100 familles puissent trouver d’ici cinq ans dans l’agglomération proprement dite 100 terrains à des prix concurrentiels (de 40 à 45 € le m²) pour construire leur maison.



Car ce que confirme en grande partie ce recensement, c’est la difficulté, notamment pour les jeunes actifs, de faire leur parcours locatif puis d’accéder à la propriété sur l’agglomération elle-même. Ils ont du mal à trouver un pavillon en location, puis s’ils veulent devenir propriétaires, ils ont du mal à trouver un terrain dans des conditions financières équivalentes à leur installation en secteur rural. Je ne conteste pas le choix, pour ces jeunes actifs, de s’installer en secteur rural, mais je pense justement que ça doit être un choix et non pas la seule possibilité qui leur soit proposée compte-tenu de l’impossibilité de réaliser leur projet sur l’agglomération autunoise. Autrement dit, nous devons faire en sorte de rétablir sur l’agglomération la possibilité pour tout ménage de réaliser son parcours locatif puis la possibilité d’accéder à la propriété. C’est un enjeu social et économique majeur.

Partager cet article

Repost 0
Published by REBEYROTTE - dans vie de la cité
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens