Présentation

Recherche

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 16:14

Que peut-on souhaiter au moment où 2013 nous ouvre ses bras ?

 

D’abord, une construction européenne qui sorte de l’impasse et ouvre de nouvelles perspectives pour le Monde et pour ses citoyens. Pour compter au plan international, nous avons besoin d’une Europe plus forte qui pèse sur les grands enjeux et notamment en faveur de la paix et de la démocratie en Afrique et au Proche-Orient, une Europe qui s’organise pour peser davantage dans les échanges internationaux et défendre ses chances dans la mondialisation.

 

Au plan national, nous avons besoin d’un Gouvernement uni et solidaire, dont aucun membre ne joue sa partition personnelle au détriment de l’ensemble. Les temps sont difficiles : nous devons nous serrer les coudes. Rétablir l’équilibre des finances publiques, limiter les effets de la dette, renforcer notre compétitivité, aller résolument vers un modèle de développement durable pour porter de nouvelles innovations et de nouveaux emplois : voici autant d’objectifs qui doivent nous rassembler. L’exécutif est impopulaire : paradoxalement, il doit profiter de cette chance pour approfondir encore les réformes dont notre pays et notre société ont besoin. Le pouvoir ne doit pas être la course à la popularité, mais le courage de porter le changement dont notre pays a besoin.

 

Au plan local, 2013 est la première année de l’unité pour notre Agglomération. Cela portera de nombreux fruits et d’abord la possibilité d’accélérer le Programme de Renouvellement Urbain sur Saint-Pantaléon ou de relancer le projet d’une nouvelle voie reliant l’ensemble des zones d’activités sur notre territoire.

 

Souhaitons que 2013 voie se concrétiser les nombreux projets d’investissement qui ont émergé en 2012 : nouveaux locaux industriels, nouveaux investissements et nouveaux emplois sur les secteurs de Bellevue, Saint-Pantaléon et Saint-Forgeot ; nouvelle chaufferie bois ; nouveaux développements commerciaux sur Bellevue, Saint-Pantaléon et en centre-ville ; nouvelle résidence seniors ; nouvelle agence de l’OPAC sur Saint-Pantaléon ; reprise des rues piétonnes et création d’un restaurant scolaire au Clos-Jovet ; lancement de la Maison de la Petite Enfance et inauguration du nouveau centre de vie de Saint-Andoche ; renforcement du pôle santé au Parc et à Saint-Pantaléon ; inauguration de la Résidence Pistillus vers la Porte d’Arroux ,nouveaux vestiaires à Saint-Roch, ou encore reprise générale des locaux de l’école du Parc, etc. Autant de projets, pour ne citer que ceux-là, qui favoriseront le développement d’activités sur notre bassin, qui conforteront l’emploi et l’activité du secteur du bâtiment et des travaux publics sur l’Autunois, qui permettront l’accueil de nouvelles familles.

 

Enfin, 2013 verra porter sur les fonts baptismaux une nouvelle intercommunalité puisque la Communauté de Communes de l’Autunois pourrait doubler le nombre de ses communes et dépasser largement la barre des 35.000 habitants, permettant de conforter dans la durée le développement d’activités sur notre bassin de vie. Cette nouvelle Communauté sera forcément multipolaire et devra mailler un vaste territoire pour y conforter l’offre de services publics à la population. C’est tout l’enjeu de cette formidable montée en puissance de la coopération sur notre territoire pour préparer l’avenir et accueillir les générations nouvelles.

 

Europe, France, Autunois : partout nous avons besoin de plus de coopération, de plus de solidarité entre nous et de travail en commun. Le pire serait le repli, l’égoïsme, le rejet de l’autre, la logique du rentier qui préfère son pécule au développement de toute activité.

 

Dans cet esprit, je vous souhaite à vous, à vos proches, à votre famille, une bonne année 2013, une année d’ouverture et d’espérance, avec une attention particulière pour ceux qui souffrent de la maladie ou de l’exclusion. Que cette année leur offre la rémission et l’espoir d’une vie meilleure.

 

AUTUN, le 2 janvier 2013

 

Rémy REBEYROTTE

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens