Présentation

Recherche

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 01:06

undefined

Mon expérience me fait dire que le Maire d'Autun et son équipe municipale ne peuvent être que des personnes tournées vers le développement culturel : d'abord parce qu'Autun est une grande ville d'art et d'histoire, mais aussi parce que le développement culturel ne doit en aucun cas être opposé au développement économique. C'est pour cela que j'ai toujours été choqué que certains élus opposent l'un et l'autre. Rappelons-nous du slogan "les vieilles pierres" pour parler de nos richesses archéologiques et historiques, ou encore d'une pétition sur le thème "non au passé, oui à l'avenir" quand se posait la question des fouilles du nouvel hôpital. L'approche pour nous doit être "oui au passé" car il est porteur d'avenir.

 
Le développement culturel, à travers le futur Musée Rolin, mais aussi avec les locaux de la Banque de France acquis pour en faire, à terme, la future bibliothèque médiathèque communautaire, n'a pas qu'une dimension touristique. L'enjeu est d'abord l'accès de tous à la culture, et notamment de nos enfants. C'est aussi le rayonnement de la ville, sa notoriété, son animation, l'appui à ses centres d'éducation et de formation.
 
Un patrimoine est beaucoup mais il est encore davantage quand il est associé à de la recherche et à la pédagogie ; d'où le développement de l'école de musique, le soutien à l'école d'arts plastiques, la création des CHA Culture, le développement des classes patrimoine avec le Service d'Archéologie et du Patrimoine et le futur Centre International de Séjour au Foyer des Jeunes Travailleurs, la future convention avec le Grand Louvre ou le soutien à la création de nouveaux BTS dans le secteur culturel, après le Diplôme des Métiers d'Art. Rappelons ici que nos musées sont accessibles gratuitement à tout public le premier dimanche de chaque mois et en permanence pour les étudiants et les personnes en difficulté d'insertion.
 
Un patrimoine doit forcément être animé. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas non plus opposer culture patrimoniale et art vivant ; d'où notre soutien à la saison culturelle et aux associations culturelles (377.145 € en 2007), à la Fête du Livre, à la Semaine du Cirque, au Festival des Cornemuses d'Europe, aux expositions des Artistes Autunois Contemporains, à la création de l'Année du Japon, de Sculptures dans la Ville, de Carte Blanche à un artiste, des Arts en Terrasse, à des troupes ou artistes en résidence, aux concerts d'une nuit d'été, etc.
 
Tout cela concourt à animer et à mettre en valeur la dimension culturelle et patrimoniale de notre ville et à ouvrir une fenêtre sur le monde. C'est ce travail qu'il s'agira pour nous d'accentuer encore, notamment à travers une saison culturelle d'été en s'appuyant sur le Théâtre Romain et le Parc des Expositions, à travers le développement culturel au plus près des quartiers et la poursuite d'un grand événement culturel populaire de rue comme le Festival "Tuyaux et vieilles dentelles" du 18 au 20 juillet prochains. Un autre progrès est nécessaire : mieux communiquer sur la richesse que nous proposons.

Partager cet article

Repost 0
Published by REBEYROTTE - dans projets
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens