Présentation

Recherche

26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:41

Extraits de la conférence de Presse de Rémy Rebeyrotte

Mercredi 26 août 2015

___________

Avant de répondre à vos questions, je voudrais vous adresser quelques mots :

D’abord vous dire qu’en cette rentrée, nous sommes aux côtés des salariés de DIM et de NEXANS qui seront concernés par les décisions prises récemment dans ces deux entreprises. Nous mettrons des moyens pour les accompagner et notamment nous avons missionné AMDF pour les aider dans leur reclassement au plan territorial, aux côtés des obligations légales des entreprises et des autres dispositifs. Nous souhaitons soutenir concrètement leurs projets de vie en Autunois-Morvan. C’est une demande forte du Conseil Economique Territorial mis en place en 2014, nous serons pleinement expérimentateurs d’un nouveau dispositif qui associe public et privé dans une logique d’accompagnement des salariés au plan territorial.

Cette remarque m’amène à dire que nous sommes à un tournant et que plus que jamais, public et privé doivent travailler ensemble au développement de notre territoire. Nos méthodes de gestion et d’analyse se rapprochent, nous devons de plus en plus partager les mêmes objectifs de valorisation de notre territoire. Aujourd’hui aucun développement ne peut prospérer si les ménages, et parmi eux les salariés, les professions libérales et indépendantes, les propriétaires de biens ou de locaux, si les entreprises, si le monde associatif, si la puissance publique naturellement et l’ensemble des acteurs sociaux et économiques publics et privés ne travaillent pas au coude à coude sur un même objectif de développement territorial, ne se « déhottent » pas pour leur territoire, leurs enfants, notre jeunesse.

Déjà, élément simple, nous nous devons de promouvoir tous ensemble notre territoire et ses atouts :

qui va le défendre, en dire du bien (et Dieu sait qu’il a des richesses), en être l’ambassadeur si nous ne le sommes pas nous-mêmes ? Je vois des territoires beaucoup plus en difficulté où la majorité des acteurs ne passent pas leur vie à se plaindre mais à valoriser leur territoire et les activités qu’ils y portent. Car oui, n’hésitons pas à porter et développer des projets nouveaux et innovants. Vous nous trouverez toujours là pour soutenir l’activité, soutenir la dynamique, qu’elles soient privées ou publiques. L’activité oui, le statut quo et la rente, non.

J’appelle à ce sursaut, à ce décloisonnement, à ce partenariat renforcé, à la valorisation commune de notre territoire et de ses activités publiques et privées, à renforcer notre communication territoriale. Chacun d’entre nous doit être acteur du développement territorial et de la communication du territoire, se sentir impliqué, concerné, porteur d’un message et d’une ambassade pour sa ville. Bref renoncer à l’assistanat et aux commentaires pour redevenir acteurs et citoyens. Nous prendrons des initiatives dans ce sens au côté de l’APROGAM ou de l’Office de tourisme et de bien d’autres partenaires privés et/ou associatifs dans les semaines et les mois qui viennent.

Quelques exemples d’investissements publics pour cette année :

- les acquisitions foncières pour le développement de la zone de Saint-Forgeot qui est au cœur d’un projet important d’économie circulaire porteur de nouveaux emplois

- la concrétisation du développement de Pont-L’Evêque et de Bellevue

- l’avancée du dossier de l’abattoir communautaire - centre de formation

- la nouvelle bibliothèque multimédia dans l’Hôtel de Ville

- l’installation d’outils de développement sous le passage couvert qui va devenir un véritable centre d’économie numérique, d’innovation et de co-working, ouvert à tous et notamment aux plus jeunes, dans une logique innovante de « smart county ».

- l’installation à la gare d’une véritable plateforme de mobilité

Enfin le multi-accueil de Mesvres sera en place au printemps prochain et plusieurs projets concernant l’Epinacois sont à l’étude.

Voilà pour la partie communautaire.

Côté ville, le centre-ville va poursuivre sa rénovation, toujours en concertation avec le secteur privé. Nous aurons les dernières opérations du PRU de Saint-Pantaléon et la signature du Contrat de ville qui va venir en prolongement.

La rénovation de l’Hexagone, et la création du restaurant scolaire du Clos Jovet sont en cours pour ne parler que des principaux chantiers.

Concomitamment à l’aménagement de la bibliothèque multimédia, l’Hôtel de Ville sera lui aussi mis aux normes, pleinement rénové en terme d’accueil.

Bref, du pain sur la planche.

Je terminerai en rappelant que nos choix de gestion, que nous maintiendrons en 2016, restent une maîtrise forte des dépenses de fonctionnement nous permettant :

-De maintenir un bon niveau de capacité d’autofinancement (CAF)

-Donc de continuer à nous désendetter

-Donc de maintenir un très bon niveau d’investissement dans la période actuelle au profit du tissu économique local et de l’emploi

-Donc de ne pas augmenter les taux de la fiscalité pour la 7ème année consécutive et ce malgré les fortes baisses des dotations d’Etat et notre contribution au redressement des finances publiques au niveau national.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rémy REBEYROTTE
commenter cet article

commentaires

Dossiers

Liens